Congo, un pays riche de bonté, et de générosité! Tout ce que les médias ne vous disent pas… / Congo, a country rich in kindness and generosity! All the media do not tell you …

KONGO TELEMA

article in english below the photos

Prenez un verre de ce que vous voulez, asseyez vous, je vais vous raconter quelques histoires…

“Ma mère m’a appelé Gaylor par rapport au dessin animé mon ami Gaylor, j’ai 8 ans, et je suis obligé de me réveiller tous les matins pour travailler. Si je manque 1 jour, on me frappe. Mon travail est très pénible, je souffre trop mais je ne dois pas m’arrêter. J’ai mal partout dans le corps, je porte des gros sacs énormes qui me fond mal à la tête et aux yeux. Je m’occupe du ramassage dans les mines, y’en a d’autres qui creusent, et je connais une fille qui les lave et trie, elle a 5 ans. Y’a plein d’enfants avec moi, on aimerait bien jouer ensemble mais c’est interdit, et on est très fatigués aussi. Je ne sais pas pourquoi on fait ça et, à quoi ça sert! Des fois y’a des enfants que je revoit jamais, j’ai entendu dire un adulte qui sont mort d’asphyxie, je sais pas c’que ça veut dire.  Avant j’allais à l’école, mais quand mes parents sont morts, des hommes sont venus me chercher pour travailler ici. J’ai déjà vue des enfants rester au fond des mines parce que des fois le tunnel tient pas.”

“Je m’appelle Gradi, qui veut dire grâce de Dieu! J’ai 28 ans et mon enfants a 1 an et demi, il pèse seulement 5,5kg, ça fait 2 jours que je ne lui ai pas donné à mangé. J’ai peur qu’il est un retard dans sa croissance et intellectuel. Depuis la guerre de 2016 entre la milice et l’armée, ils ont tous détruit, je n’ai plus de maison, et les routes sont difficiles d’accès. On a fuit dans la brousse, pendant 6 mois on mangeait que des feuille de manioc, après on dormait, et on recommençait parce qu’on avait plus rien. Les enfants sont devenus faible à se moment. Aujourd’hui l’état nous laisse mourir. J’ai très faim, je me couche, et me réveille avec. Quand mon fils est né, je ne pouvais même pas lui donner le sein, je ne produisais pas de lait parce que je me nourrissais pas assez. J’ai peur, les militaires sont partout.

Ma sœur qui a 20 ans, est au refuge avec les médecins, elle ne peut pas se lever. Une tata elle, a perdu 3 enfants, le dernier avait 2 mois. J’aimerais que notre vie soit meilleur. Les champs sont vide de nourriture, on ne peut pas cultiver à cause des militaires. Certains étrangers que tu peux rencontrer sur le chemin peuvent t’égorger, tout le monde a peur! Les seules maisons qui restent sont aussi vide, on dors à même le sol. Quand l’aide nous vient, on peut attendre pendant 2 jours, ça arrive qu’on reparte sans rien, nous sommes trop nombreux et pas assez de nourriture. Quand on arrive à prendre un sac, on peut tenir 4 mois, qu’on utilise petit à petit. Beaucoup on perdu des frères, des sœurs, des maris… d’autres ont était blessé, ou eu des membres coupés. On est prisonnier, et condamné, on sait qu’ils vont revenir!”

 

“Je suis Trésor, j’ai 42 ans, et j’aime emmener les journalistes dans les forets, même si c’est un chemin dangereux. Je travaillais avant pour Cotrefor, une entreprise forestière. On a besoin d’aide, j’ai confiance qu’en moi même! Ma famille et tout les inconnus que je croise, peuvent me trahir. Pour de l’argent, ils peuvent me tuer parce que je vous montre, que ce qui est interdit devient normal, quand on est riche! J’ai peur pour mon pays, depuis toujours, l’armé, l’état, la milice… détruisent tout! Les occidentaux viennent se servir dans nos ressources, depuis que le Portugal nous a découvert, nous sommes pauvre et prisonniers de nos richesses.

Dans la loi, c’est écrit qu’il est interdit de couper des arbres sur 50m autour des cours d’eau et dans un rayon de 100m autour de leur source. Certains ne se gène surtout pas, ils coupent pour choisir les meilleurs sans se préoccuper qu’en coupant le “bois précieux”, ils perturbent le cycle de l’eau, l’agriculture, et l’irrigations. Ils n”hésitent pas aussi, à les couper à moins d’1,3m, l’arbre ne peut plus repousser, refaire ses bourgeons, et meurt.

Pour transporter une grume de cette taille il faudrait une route en pleine foret, ce qui est compliquer. Ils les abandonnent, le bois meurt et pourrit sur place. La coupe des bois trop jeune est aussi interdit, l’Afrormosia, classée à la CITES, est très demandé, beaucoup les coupes dans l’illégale. Le lisenge, est un arbre à chenille, elles fond parties de notre alimentation, car elles contiennent plein de protéines. les entreprises coupent le lisenge et, détruit les chenilles Mboyo. La réglementation Européenne n’est pas appliqué. C’est pour ça qu’il est dangereux de parler, de montrer… dans un pays corrompu, et en guerre comme le notre, le meurtre est très facile.”

“Mon nom est Plamedi, ce qui signifie “plan de Dieu“. J’ai 63 ans. Je suis connue dans le monde pour réparer les femmes et, les enfants violé, à l’Est de la RDC. Pendant 20 ans les femmes sont toujours jusqu’à aujourd’hui violé, et victime d’une barbarie incompréhensible. Des soldas ont terrorisé plusieurs femmes durant parfois des mois, elles ont étaient attachées, et violé par tous. Certaines sont dans un état grave, elles ont subit des insertions d’objet tranchant, machettes, couteaux, par des rebelles hutus. Des femmes meurt de leurs blessures, d’autres reçoivent des soins, et son opérés plusieurs fois. Je leur redonne l’espoir, l’amour d’elle même, et lorsque je voit les sourires sur leurs visage, je me dit que j’ai réussi! A se moment là, je les voit penser à leur avenir, et reprennent le gout de vivre. J’ai beaucoup d’admiration envers ses femmes, elles ont énormément de courage, pour se relever après que ses hommes leur ont saccagé le corps. Je suis impressionné par leur force, elles sont remplis d’amour, c’est pour ça que je me bats pour elles aujourd’hui.

Je suis mal vue par la politique de mon pays, car je viens en aide à ses personnes, je part en Europe pour faire des conférences et expliquer la situation. J’ai faillit me faire tuer plusieurs fois, dans ma propre maison, je met ma famille en danger. J’aimerais tellement que mon pays me soutienne, soit là lors de mes conférences, mais ils sont malheureusement complice de cette barbarie, et de mes tentatives d’assassina. J’aurai pu rester en Europe pour travailler paisiblement, mais il était injuste de laisser mon pays, manquant de médecin, et ou la corruption tue. Mon devoir est d’aider mon pays! Il n’y a aucune suite judiciaire pour punir de tel actes. Voilà pourquoi ça continue! Je suis protégé par les casques bleus des Nations Unies, mais je reste enfermé dans mon hôpital. J’ai peur de laisser toutes ses femmes, à qui j’ai redonné leur dignité et, leur intégrité. Le chemin est encore long, mais j’ai confiance.”

 

Maintenant j’ai une question à vous poser… Pensez vous que ses histoires sont vraies? Est ce que ses personnes existent vraiment? Est ce qu’elles vivent réellement ses drame?

Je ne vous laisse pas dans les suspense, ce n’est effectivement pas une fiction, mais la réalité!

C’est l’histoire d’un pays magnifique, où j’aimerais vous raconter toutes ses belles richesses qu’elles renferme. La convivialité des habitants, ses paysages majestueux, il est la terre d’accueille du deuxième massif forestier tropical, après l’Amazonie… Malheureusement chaque histoires à son lots de sang qui coule. Le Congo renferme des espèces animales magnifique, comme l’okapi, ou le gorille. Mais ses derniers en 2006, étaient en voie d’extinction. Un massacre de gorilles des montagnes à mis en danger leur espèces. Des rebelles prennent possession de certaines réserves naturel, se qui rend le travail dangereux auprès des gorilles pour les protéger.

Toutes les histoires au dessus sont vraies. Le Congo est le cœur du monde, sans les richesses de se beau pays, nous n’aurions ni de téléphone, ni de pneu… Comme l’a dit celui que j’appelle Plamedi, “Le Congo est une bijouterie à portes ouvertes, et où tout le monde se sert”!

Connaissez vous l’entreprise Unilevers? Cette entreprise Anglo-Neerlandaise utilise l’huile de palme comme ingrédient principal de leurs cosmétiques. Quand l’entreprise à découvert les palmiers en RDC, et qu’elle est devenue une multinational, des hommes étaient exploités et, contraint de travailler pour eux. Les employers montaient sans sécurité aux arbres, pour redescendre avec le poids des noix. Le feu était mis au pieds des palmiers pour être sur que le grimpeur ne puisse pas redescendre… En 2001, après une restructuration, un nouveau gérant prend place, et licencie plus de 800 personnes, qui en 2014, n’ont jamais étaient indemnisés. Nous ne connaissons pas la suite des événements jusqu’à se jour. Le montant des indemnités s’élève à 24 millions de dollars.

Leurs armes avec les quels ils tuent, les cartouches et obus sont faites grâce à l’exploitation industrielle du cuivre. L’uranium a été découvert dans les mines, et à donné vie à la première bombe atomique américaine.

L’or, le diamant, la cassitérite, les minerais rares, le cobalt,… Du sang coule de ses mines. Les enfants travaillent entre 5 et 17 ans, meurt sous des éboulements, respirent les émanations d’uranium, et mercure, se noient dans les eaux minières. Ils ont des problèmes de peau, et les filles ont des problème génitales après avoir été dans les eaux acides. 1/3 des enfants est exploités en Afrique Subsahérienne, 69 millions entre 5/14 ans. Les travaux les plus dangereux sont effectués par les 15/17 ans. Le travail porte atteinte à la croissance de leurs os et muscles, pour seulement 1 dollars par jour. Tout ça pour le fonctionnement des téléphones, Nokia, Apple, Ericsson, Lenovo… L’explosion de la découverte, déclare la guerre à ceux qui veulent cette richesse, au détriment du pays. Les forêts sont rasés pour trouver de nouvelles source, l’agriculture rapporte moins donc les champs sont abandonnés.

Des tributs meurs de faim, 400000 enfants sont en mal nutrition sévère. Il faudrait 40 millions de dollars pour aider les villageois. Certains ont été mutilé pendant la guerre, ils ne savent même pas pourquoi c’est arrivé. Des femmes ont été violé et, frappé par les militaires.

C’est un des pays où il y a plus de groupe armé militaire, que de policier! Le salaire est à 1 dollars par jour, il est gagné et repris pour acheter des armes. Le Congo est un pays où il est interdit de protester pour demander la paix! Les policiers tirent sur les civiles, et ça, même dans les Eglises… Seul l’Humain peut être acteur d’une tel barbarie. Les hommes sont corrompus, des promesses sont faites à des enfants pour les manipuler et les emmenés au front pour se battre, leur disant qu’ils sont invincible aux balles, grâce à des pouvoirs… Les médecins, les enseignants le sont aussi… Rare sont les écoles et les hôpitaux honnêtes.

Un médecin avait découvert une tisane pour guérir le paludisme. L’atemisia, une plante médicinale gratuite, qui soigne, contrairement aux médicaments, eux payant. L’OMS et, l’industrie pharmaceutique s’opposent à cette nouvelle recherche qui fait ses preuve. Déjà certains patients se sentent beaucoup mieux après avoir pris la tisane, et sans effets secondaire. Certains médecins ont été viré de leurs fonctions, ils leur étaient interdit de faire une conférence, et de donner l’information aux habitants. Le médecin à l’origine de la découverte, lui, tombe malade quelques semaines plus tard, va à l’hôpital, et lui dise qu’il a été empoisonné. Les pharmacies voulaient qu’il se taise…

La politique fond des promesses à tous pour l’argent, le pouvoir, faire régner la peur… Le président, mis “comme ça” au pouvoir, a été élu dans l’illégalité. Ancien chauffeur de taxi, ses promesses sont sans engagement. Comme le barrage d’Inga, où les turbines ne tournent qu’au tiers de leur rendement, ils privent 9 personnes sur 10 d’électricité! Avec déjà 2 mandats à son actif, sans vote, le pays est à la dérive.

J’ai mal pour ce pays, certainement le plus riche au monde, mais qui reste un des plus pauvre à cause du pillage! La quête du pouvoir fait tourner les têtes, le Congo en est la preuve! Et je ne vous dis pas tout….

Je remercie Dieu pour envoyer ses anges, comme ses médecins, et ses personnes travaillant dans l’ombre, pour éviter de se faire tuer, et protéger des populations, ou des espèces en voie de disparition… Il reste de bonne personnes, et elles sont bien plus nombreuses que ses personnes corrompus, et violentes. Je sais que les congolais gardent l’espoir, qu’un jour leur pays devienne un havre de paix, de beauté et, de joie. Et je me lie à leur causes, et à leur espoir. Je déteste l’injustice, la souffrance, et la violence gratuite! Et pour moi plus on en parle, plus on partage notre soutien, plus on leur donnera de la force.

Les blancs les ont oppressés pendant des siècles, aujourd’hui les mentalités ont évolué, et ils ont besoin de nous. Levons nos voix comme Ben Afflec et d’autres, même si nous sommes petit nous sommes nombreux! C’est pourquoi j’ai fait le #KONGOTELEMA qui veut dire KONGO LÈVE TOI! Partager au max pour donner la force et le soutien, que leur pays leur revienne, que leurs droits et leur respect soit retrouvé!

Prônons la paix comme mon ami Eric Belo, fondateur de la marque RDC apeparel, mais aussi ambassadeur du partage culturel, et du rassemblement de tous les enfants de Dieu! Restons unis!

Je vous invite à aller vous documenter, mes sources viennent d’articles, de témoignages, et de documentaires que vous pouvez trouver sur internet!

Prune

>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Have a drink of what you want, sit down, I’ll tell you some stories …

“My mother called me Gaylor in relation to the cartoon my friend Gaylor, I’m 8 years old, and I have to wake up every morning to work, if I miss a day, I get hit, my work is very painful, I suffer too much but I do not I have pain everywhere in the body, I am carrying huge fat bags that melt badly in my head and eyes.I am in charge of collecting in the mines, there are others who dig, and I know a girl who’s washing and sorting them, she’s 5. There’s lots of kids with me, we’d like to play together but it’s forbidden, and we’re very tired too, I do not know. why do we do that, and what’s the use, sometimes there are children I never see again, I heard an adult who died of asphyxiation, I do not know what that means. I went to school, but when my parents died, men came to get me to work here, and I’ve seen children stay in the mines because sometimes the tunnel is not working. “

“My name is Gradi, which means God’s grace, I am 28 years old and my children are 1.5 years old, he weighs only 5.5kg, I have not eaten him for two days. I am afraid it is a retardation in its growth and intellectual Since the 2016 war between the militia and the army, they have all destroyed, I have no house, and the roads are difficult to access. We fled into the bush, for 6 months we ate only cassava leaves, after we slept, and we started again because we had nothing, the children became weak at the moment. I’m very hungry, I go to bed, and wake up with it When my son was born, I could not even breastfeed him, I did not produce milk because I did not eat enough. fear, the military are everywhere.

My sister, who is 20, is at the shelter with the doctors, she can not get up. A tata she lost 3 children, the last was 2 months old. I wish our life was better. The fields are empty of food, we can not cultivate because of the military. Some strangers that you can meet on the way can slit you, everyone is scared! The only remaining houses are also empty, we sleep on the floor. When help comes, we can wait for 2 days, it happens that we leave without anything, we are too many and not enough food. When we get a bag, we can take 4 months, we use little by little. Many lost brothers, sisters, husbands … others were wounded, or had limbs cut off. We are prisoners, and condemned, we know they will come back! “

“I’m a treasure, I’m 42, and I like to take journalists to the forest, even if it’s a dangerous path, I used to work for Cotrefor, a forestry company. I trust that myself, my family and all the strangers I meet, can betray me, for money, they can kill me because I show you, that what is forbidden becomes normal, when one is rich I am afraid for my country, since always, the army, the state, the militia … destroy everything! The Westerners come to use in our resources, since Portugal discovered us, we are poor and prisoners of our wealth.

In the law, it is written that it is forbidden to cut trees for 50m around streams and within 100m of their source. Some people are not particularly embarrassed, they cut to choose the best without worrying that by cutting the “precious wood”, they disrupt the water cycle, agriculture, and irrigations. They do not hesitate too, to cut them to less than 1,3m, the tree can not push back, rebuild its buds, and dies.

To transport a log of this size would require a road in the forest, which is complicated. They abandon them, the wood dies and rots on the spot. Cutting the wood too young is also prohibited, the Afrormosia, classified in CITES, is in great demand, many cuts in the illegal. The lisenge, is a caterpillar tree, they are part of our diet because they contain plenty of protein. the companies cut the lisenge and destroyed the Mboyo caterpillars. European regulations are not applied. That’s why it’s dangerous to talk, to show … in a corrupt country, and at war like ours, murder is very easy. “

“My name is Plamedi, which means” God’s plan. “I am 63. I am known in the world to repair women and children raped, in Eastern DRC. are still violated until now, and the victim of an incomprehensible barbarity.And soldiers have terrorized several women for months sometimes, they were tied up, and raped by all.Some are in serious condition, they suffered insertions of sharp objects, machetes, knives, by Hutu rebels.Women dies of their wounds, others receive care, and its operated several times.I give them the hope, the love of itself, and when I see the smiles on their faces, I tell myself that I have succeeded! At that moment, I see them thinking about their future, and regain the taste of life. I have a lot of admiration for his women, they have a lot of courage to get up after their men have ransacked their bodies. because of their strength, they are full of love, that’s why I’m fighting for them today.

I am frowned upon by the politics of my country, because I come to help his people, I go to Europe to give lectures and explain the situation. I was nearly killed many times, in my own home, I put my family in danger. I would like my country to support me, either at my conferences, but unfortunately they are complicit in this barbarity, and in my attempts to assassinate me. I could have stayed in Europe to work peacefully, but it was unfair to leave my country, lacking a doctor, and where corruption kills. My duty is to help my country! There is no judicial process to punish such acts. That’s why it continues! I am protected by United Nations peacekeepers, but I remain locked up in my hospital. I am afraid to leave all his women, to whom I gave back their dignity and their integrity. The way is still long, but I have confidence. “

Now I have a question to ask you … Do you think his stories are true? Do his people really exist? Do they really live his drama?

I do not leave you in the suspense, it is actually not a fiction, but the reality!

This is the story of a beautiful country, where I would like to tell you all its beautiful riches they contain. The conviviality of the inhabitants, its majestic landscapes, it is the land of hosts of the second tropical forest massif, after the Amazon … Unfortunately each stories to his batch of blood flowing. The Congo contains magnificent animal species, such as okapi, or gorilla. But its last in 2006, were in the process of extinction. A massacre of mountain gorillas endangered their species. Rebels take possession of some natural reserves, which makes work dangerous for gorillas to protect them.

All the stories above are true. Congo is the heart of the world, without the riches of a beautiful country, we would have no phone, no tire … As said the one I call Plamedi, “Congo is a jeweler with doors open, and where everyone is using “!

Do you know the company Unilevers? This Anglo-Dutch company uses palm oil as the main ingredient of their cosmetics. When the company discovered palm trees in the DRC, and became a multinational, men were exploited and forced to work for them. The employers went up without safety to the trees, to come back down with the weight of the nuts. The fire was set at the feet of the palm trees to be sure that the climber can not go down … In 2001, after a restructuring, a new manager takes place, and dismissed more than 800 people, who in 2014, were never compensated. We do not know the sequence of events until day. The amount of compensation is $ 24 million.

Their weapons with which they kill, the cartridges and shells are made thanks to the industrial exploitation of the copper. Uranium was discovered in the mines, and gave life to the first American atomic bomb.

Gold, diamonds, cassiterite, rare ores, cobalt, … Blood flows from its mines. The children work between 5 and 17 years old, die under landslides, breathe the emanations of uranium, and mercury, drown in mining waters. They have skin problems, and girls have genital problems after being in acidic waters. 1/3 of children are exploited in sub-Saharan Africa, 69 million between 5/14 years. The most dangerous work is done by 15/17 year olds. The work undermines the growth of their bones and muscles for only $ 1 a day. All this for the functioning of the phones, Nokia, Apple, Ericsson, Lenovo … The explosion of discovery, declares war on those who want this wealth, to the detriment of the country. Forests are razed to find new sources, agriculture pays less so the fields are abandoned.

Tribes dying of hunger, 400,000 children are in poor nutrition. It would take $ 40 million to help the villagers. Some were mutilated during the war, they do not even know why it happened. Women were raped by the military and beaten.

This is one of the countries where there is more armed military group than policeman! The salary is $ 1 a day, it is earned and taken over to buy weapons. Congo is a country where it is forbidden to protest to ask for peace! The police shoot at the civilians, and even in the churches … Only the human can be an actor of such barbarism. The men are corrupt, promises are made to children to manipulate them and taken to the front to fight, telling them that they are invincible to the bullets, thanks to powers … The doctors, the teachers are too. .. Rare are schools and honest hospitals.

A doctor had discovered an herbal tea to cure malaria. Atemisia, a free medicinal plant that cares, unlike drugs, they pay. WHO and the pharmaceutical industry oppose this new research that is proving its worth. Already patients feel much better after taking herbal tea, and without side effects. Some doctors were fired from their jobs, they were forbidden to give a lecture, and to give information to the inhabitants. The doctor at the origin of the discovery, him, gets sick a few weeks later, goes to the hospital, and tells him that he was poisoned. The pharmacies wanted him to shut up …

Politics is the basis of promises to all for money, power, to make fear prevail … The president, put “like that” in power, was elected illegally. Former taxi driver, his promises are without commitment. Like the Inga Dam, where the turbines only run at one third of their efficiency, they deprive 9 out of 10 people of electricity! With 2 mandates to his credit, without a vote, the country is adrift.

I feel bad for this country, certainly the richest in the world, but which remains one of the poorest because of the looting! The quest for power turns heads, the Congo is the proof! And I do not tell you everything ….

I thank God for sending his angels, as his doctors, and his people working in the shadows, to avoid being killed, and protect populations, or species endangered … There are good people, and they are far more numerous than his corrupt and violent people. I know that Congolese people still hope that one day their country will become a haven of peace, beauty and joy. And I bind myself to their causes, and to their hope. I hate injustice, suffering, and gratuitous violence! And for me the more we talk about it, the more we share our support, the more we will give them strength.

The whites have oppressed them for centuries, today mentalities have evolved, and they need us. Let’s raise our voices like Ben Afflec and others, even if we are small we are many! That’s why I did the #KONGOTELEMA which means KONGO LIFE YOU! Share to the max to give the strength and the support, that their country returns to them, that their rights and their respect are found!

Let us promote peace as my friend Eric Belo, founder of the brand RDC apeparel, but also ambassador of the cultural sharing, and the gathering of all the children of God! Let’s stay united!

I invite you to go to document, my sources come from articles, testimonials, and documentaries that you can find on the internet!

Plum

Suivre:
prune